Malouinière

L’opulence qui gagne à la fin du XVIIe siècle le milieu des armateurs, capitaines et négociants malouins se traduit par l’émergence d’un nouvel art de vivre. Manoirs et maisons fortes qui peuplent l’arrière pays de Saint-Malo sont remplacés par des résidences de campagne de formes généreuses sans être ostentatoires. Désormais, on se plaît en effet à prendre villégiature hors de l’intra-muros, dans une demeure confortable, précédée d’une allée plantée d’arbres et enclose de longs murs cernant des jardins entretenus produisant parfois quelques cultures de subsistance.
La sobriété voulue de ces édifices qui privilégient la symétrie se traduit par la simplicité de leur plan, généralement un quadrilatère, prolongé ou pas d’ailes latérales. Pour leur construction, on associe habituellement le granit de Chausey à des murs en moellons de schiste enduit à la chaux. Ces demeures contrastent ainsi avec les édifices publics et les hôtels particuliers tout en granit qui s’élèvent dans le même temps dans l’intra-muros, sous l’impulsion de l’ingénieur du roi Jean-Siméon Garangeau puis de Michel Marion. Le plan de ces résidences secondaires rurales et la philosophie qui y prévaut sont suffisamment caractéristiques du pays de Saint-Malo pour que le nom de « malouinière » s’impose très tôt pour les désigner. On trouve ce terme attesté dès l’aube du XVIIIe siècle.

Médias

© Emmanuel Feige
Malouinière de La Balue (Ille-et-Vilaine). Construite en 1721 par l’armateur malouin Magon de la Lande, sieur de la Balue, cette malouinière est devenue au milieu du XXe siècle, le lycée Jacques-Cartier de Saint-Malo.

Bienvenue sur le site de la Natière

/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player 10.1 et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

Installer le flash player

Pour pouvoir afficher correctement ce site, il est nécessaire de disposer du plugin Flash Player 10.1.

Ce logiciel gratuit est facilement téléchargeable sur le site Adobe.

Ce plugin Flash fonctionne sur les navigateurs suivants : Internet Explorer, Netscape, Opera, Mozilla, Safari, Chrome. Il est compatible avec Microsoft Windows, Apple MacOs, Linux, Solaris et Pocket PC.

La procédure pour télécharger ce plugin est la suivante :

1. Aller sur le site de Adobe Flash Player et cliquez sur le bouton "Télécharger Flash Player"



2. Vous devez accepter les conditions d'utilisation d'Adobe Flash Player en cliquant sur le bouton "Accepter et installer dès maintenant".




3. Si une fenêtre d'avertissement de sécurité apparaît, cliquez sur "Oui" pour accepter l'installation de Flash Player.




L'installation se fait très rapidement ; il n'est pas nécessaire de redémarrer le navigateur.

Pour toutes autres questions concernant Flash, vous pouvez consulter le site Adobe ou contacter votre revendeur informatique.

Accéder à la version accessible