Au son du canon

C’est leurs canons surgissant du fond qui ont permis en 1995 de localiser les épaves de la Natière. Ce n’est que justice car l’artillerie constituait assurément un élément phare des deux frégates. Trente canons de batterie en fonte de fer et quatre pierriers en fer forgé ont été décomptés sur l’épave de la Dauphine, tandis que sept canons seulement et un pierrier en fonte de fer ont été mis au jour sur L'Aimable Grenot. Successivement donnée pour 40 puis 28 canons en 1747 et 1748, la frégate granvillaise a sans doute été déchargée d’une partie de son artillerie lorsqu’elle a été armée au commerce, après le traité d’Aix-la-Chapelle qui marqua en octobre 1748 la fin de la guerre de la Succession d’Autriche. On peut également présumer qu’une partie de ses canons a été récupérée au lendemain du naufrage.
Autour des canons tombés à l’aplomb de leur position en batterie, la fouille a révélé l’ensemble des ustensiles indispensables à leur fonctionnement : affûts, boulets ronds et boulets à deux têtes, refouloirs et éponges, coins de mire, boutefeu, cuillère à poudre, couvre-platines, porte-gargousses… L’étude de ce mobilier a permis de mieux appréhender et comparer le service du canon à bord d’une frégate royale en 1704 et d’une frégate marchande en 1748.
Sur la Dauphine, l’analyse, lors de la fouille, de la position respective des éléments du service des canons et de l’armement embarqué a permis de distinguer les canons chargés en lest de ceux qui étaient placés en batterie. Elle a aussi contribué à préciser l’emplacement des différents canons installés aux sabords. La salle du capitaine d’armes et la soute aux poudres ont été localisées à l’arrière des deux épaves.

Médias

Teddy Seguin © MCC / DRASSM
Canon de L'Aimable Grenot (1749) figé dans le sol. (Cliché : NAT03_SM0450)
Teddy Seguin © MCC / DRASSM
Les canons de batterie de la Dauphine (1704), effondrés des hauts de la frégate, marquent encore leur position au sabord sur le flanc brisé de l’épave. (Cliché : NAT05_SM0394)
Marie-Noëlle Baudrand (Adramar) © MCC / DRASSM
Dessin du canon de fonte de fer Nat 1810 de la Dauphine (tourillon inscrit SG). (Cliché : Nat-1810)
Marie-Noëlle Baudrand (Adramar) © MCC / DRASSM
Dessin du canon de fonte de fer Nat 440 de la Dauphine (tourillons inscrits 694 OE). (Cliché : Nat-440)
Frédéric Osada (Images Explorations) © MCC / DRASSM
Boulets ronds et boulets ramés du puits à boulets, au centre de l’épave de la Dauphine.
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Pierrier en fer forgé de la Dauphine (1704) (Cliché : Nat 359)
© Jean-Gabriel Aubert (Arc'Antique)
Composition, façon antiquaire, d’objets en métal et en verre provenant des deux épaves de la Natière.
Frédéric Osada (Images Explorations) © MCC / DRASSM
En 1999, l’une des premières compositions photographiques des objets provenant de l’épave de la Dauphine (1704) : boîte de compas, aiguilles à larder, manche tourné et boutons en bois. (Cliché : FO99_Natiere99-10)

Liste des sous-chapitres

Bienvenue sur le site de la Natière

/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player 10.1 et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

Installer le flash player

Pour pouvoir afficher correctement ce site, il est nécessaire de disposer du plugin Flash Player 10.1.

Ce logiciel gratuit est facilement téléchargeable sur le site Adobe.

Ce plugin Flash fonctionne sur les navigateurs suivants : Internet Explorer, Netscape, Opera, Mozilla, Safari, Chrome. Il est compatible avec Microsoft Windows, Apple MacOs, Linux, Solaris et Pocket PC.

La procédure pour télécharger ce plugin est la suivante :

1. Aller sur le site de Adobe Flash Player et cliquez sur le bouton "Télécharger Flash Player"



2. Vous devez accepter les conditions d'utilisation d'Adobe Flash Player en cliquant sur le bouton "Accepter et installer dès maintenant".




3. Si une fenêtre d'avertissement de sécurité apparaît, cliquez sur "Oui" pour accepter l'installation de Flash Player.




L'installation se fait très rapidement ; il n'est pas nécessaire de redémarrer le navigateur.

Pour toutes autres questions concernant Flash, vous pouvez consulter le site Adobe ou contacter votre revendeur informatique.

Accéder à la version accessible