Les traitements en laboratoires spécialisés

Eu égard à l'extrême prodigalité du site malouin, il est apparu dès 1999 que la conservation des objets de la Natière devait être confiée à des laboratoires de traitement aptes à prendre en charge la totalité de la collection archéologique. L’équipe s’est donc naturellement tournée vers les deux plus importants laboratoires de conservation et de restauration français, les laboratoires Arc'Antique, à Nantes, et Arc-Nucléart, à Grenoble. Ces structures ont permis, dès 1999, de disposer d’espaces de stockage pour abriter la première partie de la collection archéologique alors en attente de mise en dépôt et de traitement.
Le projet de fouille a également conventionné avec ces deux laboratoires afin, d’une part d’accueillir des stagiaires venus chercher sur le terrain un prolongement à leur formation théorique, d’autre part de fournir des vestiges archéologiques ciblés susceptibles d’alimenter les projets de recherches entrepris par ces laboratoires.
Le traitement et la restauration des objets en cuir ont, par ailleurs, été réalisés par Céline Bonnot-Diconne, à l’origine au sein du laboratoire Arc-Nucléart, puis dans le cadre de son propre laboratoire de traitement 2CRC, à Moirans.

Médias

Élisabeth Veyrat © MCC / DRASSM
En l’espace de quelques mois seulement, la surface de ce couteau en fer, oublié sur le site, a été profondément attaquée par le sel marin. (Cliché : NAT08_E0010)
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Jean-Philippe Roze et Lila Reboul conditionnent les objets pour leur transport vers le laboratoire Arc-Nucléart. (Cliché : NAT08_T0055)
© Arc-Nucléart
Soclage par le laboratoire Arc-Nucléart, des objets traités avant leur retour à Saint-Malo. (Cliché : NAT07_T0415)
© Arc-Nucléart
Étude d’un baquet en bois avant sa restauration par le laboratoire Arc-Nucléart. (Cliché : NAT 1783)
© Arc-Nucléart
Remontage et restauration d’un baquet en bois par Nébia Boumlil, du laboratoire Arc-Nucléart. (Cliché : NAT 1783)
© Arc-Nucléart
Restauration d'une chaussure de cuir par Céline Bonnot.
Frédéric Osada (Images Explorations) © MCC / DRASSM
Traitement expérimental d'un canon de fer in situ par Jean-Bernard Memet, du laboratoire Arc’Antique. (Cliché : NAT03-SM0638)
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Couteau à poignée en os tourné Nat 1355 à sa découverte sur l'épave de la Dauphine (1704). (Cliché : Nat 1355)
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Couteau Nat 1355 après sa restauration par le laboratoire Arc'Antique. (Cliché : Nat 1355)
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Boite en plomb Nat 861 restaurée par le laboratoire Arc'Antique. (Cliché : Nat 0861)
Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM
Traitement d'un canon de fer de la Dauphine(1704) par Gilles Baron et Sylvie Labroche, laboratoire Arc'Antique. (Cliché : NAT07_T0232)

Bienvenue sur le site de la Natière

/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player 10.1 et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

Installer le flash player

Pour pouvoir afficher correctement ce site, il est nécessaire de disposer du plugin Flash Player 10.1.

Ce logiciel gratuit est facilement téléchargeable sur le site Adobe.

Ce plugin Flash fonctionne sur les navigateurs suivants : Internet Explorer, Netscape, Opera, Mozilla, Safari, Chrome. Il est compatible avec Microsoft Windows, Apple MacOs, Linux, Solaris et Pocket PC.

La procédure pour télécharger ce plugin est la suivante :

1. Aller sur le site de Adobe Flash Player et cliquez sur le bouton "Télécharger Flash Player"



2. Vous devez accepter les conditions d'utilisation d'Adobe Flash Player en cliquant sur le bouton "Accepter et installer dès maintenant".




3. Si une fenêtre d'avertissement de sécurité apparaît, cliquez sur "Oui" pour accepter l'installation de Flash Player.




L'installation se fait très rapidement ; il n'est pas nécessaire de redémarrer le navigateur.

Pour toutes autres questions concernant Flash, vous pouvez consulter le site Adobe ou contacter votre revendeur informatique.

Accéder à la version accessible